Le métier de sales

Sales, le complément indispensable du trader

L'activité du sales

Le sales, ou vendeur est la personne chargée de sales, associé du trader dans sa démarchetout le processus commercial lors d'un investissement d'un client sur les marchés financiers, elle n'a pas nécessairement suivi une formation en finance de marché. Elle n'investit pas comme le trader et n'a donc pas d'action directe sur les marchés financiers ; tout passe par l'intermédiaire de l'associé sur les marchés.

Le sales ne connaît pour autant pas moins bien les marchés financiers que le trader, cette connaissance lui est indispensable. Il va être mis en relation avec le client dès que ce dernier manifeste son envie d'investir un marché ou de vendre un actif. Le sales le renseigne, le conseille et effectue la transaction via le market maker (trader) avec qui il travaille. Le sales a donc une fonction totalement commerciale ; d'ailleurs, en plus de se charger des transactions, il possède également un rôle de prospection, évaluant les besoins des clients puis offrant les nouveaux produits financiers pouvant correspondre à cette demande.

Le vendeur est, tout comme son trader associé, spécialisé dans une niche de produits financiers : certaines devises, certaines actions... Suivant la structure, il ne travaille qu'avec des clients bien définis, que ce soit des particuliers, des banques, des hedge funds... A noter que malgré son contact permanent avec son partenaire trader, ils ne sont pas forcément réunis dans la même pièce, ni dans le même pays. Un sales travaillant a New York City peut travailler avec des clients américains n'achetant que des produits financiers venant de la Bourse de Hong Kong, où travaillera par conséquent son partenaire. 

Les conditions de travail du sales

Le sales a donc un profil beaucoup plus commercial que le trader. Sa formation passe souvent par des écoles de commerce, avant d'être complétée par un cursus en finance pour donner toutes les clés de compréhension des marchés, puis généralement un stage intensif pour acquérir de l'expérience. Le CIT permet de gagner du temps en délivrant en même temps formation en finance et expérience sur les marchés. Cependant, s'agissant d'un programme commun ayant pour but de former des traders, l'aspect commercial du métier de sales n'est pas abordé. Il est donc judicieux de suivre une formation de commerce ou de vente avant d'entrer dans la trading school.

Les conditions de travail du vendeur sont moins difficiles que celles du trader, car il n'a pas la pression de l'investissement sur les épaules. Cependant il est responsable pour les conseils octroyés, et doit gérer des dizaines de portefeuilles clients. Sa tâche n'est donc pas si aisée, et la rémunération est à la hauteur : un sales junior gagne en moyenne 30 000 €, hors primes. Une fois devenu sales senior, il peut gagner entre 70 000 € et 300 000 € annuels hors prime. Cette rémunération dépend de la structure dans laquelle il travaille (les hedge funds payent généreusement leurs sales) et de sa performance.

Quant aux primes, elles peuvent être élevées sans toutefois atteindre les montants des bonus des traders. Elles correspondent à la marge supplémentaire que peut fixer le sales pour lui-même sur une transaction. Si la transaction n'est pas optimale il ne peut pas fixer de marge sous peine de faire perdre de l'argent à son client. Ces primes sont donc très variables.

 

 

 

 

© 2023 Tous droits réservés.

TRADING

Connaissances théoriques et expérience en salle de marché.

En savoir plus
Haut de page