L'analyse technique, pilier historique du trading

Portrait de CIT Blog

L’analyse technique est un domaine qui provoque des confrontations entre théoriciens depuis des décennies. C’est une discipline empirique très ancienne, qui est même née avant que les salles de Bourse ne se développent pleinement. Si elle a souvent prouvé son efficacité et qu’il est impossible en finance de marché moderne de la négliger, beaucoup critiquent son empirisme et son manque de solidité scientifique… 

La discipline est inventée au XVIIIe siècle par les Japonais qui l’utilisaient afin de prévoir l’évolution des cours du riz ; longtemps oubliée, la discipline est remise au goût du jour avec l’Américain Charles Dow, qui donnera son nom à l’indice américain, et qui démontre toute l’utilité de l’analyse technique dans le processus d’investissement sur les places boursières du XXe siècle. Après les années 30, Ralph Nelson Elliott révolutionne la technique en mettant en évidence les fameuses vagues d’Elliott. Au cours du siècle, la méthode se popularise grandement jusqu’à être utilisée dans toutes les places de trading mondiales. D’abord appelée analyse graphique du fait de sa nature, elle finit par prendre le nom d’analyse technique et prend de l’étoffe en intégrant des bases techniques fondées sur les mathématiques. De grands noms émergent à cette période, comme Steve Nison qui reprend et adapte la méthode des chandeliers japonais ou bien John Bollinger.

John Murphy expliquait l’analyse technique en la définissant comme « l’étude de l’évolution d’un marché, principalement sur la base de graphiques, dans le but de prévoir les futures tendances ». Partant du principe que les mouvements du marché peuvent être expliqués par la psychologie de ses acteurs (peur, cupidité, euphorie…), l’analyse technique cherche à identifier les comportements récurrents pour prévoir l’évolution des cours. Cela se fonde principalement sur l’analyse des graphiques des cours. Pour résumer, nous pourrions dire que l’analyse technique consiste en l’étude des mouvements de l’offre et de la demande d’un actif financier sur la base de sa représentation graphique afin d’en prédire les mouvements futurs.

Le père fondateur de la discipline telle qu’elle est présentée actuellement est Charles DOW (1851- 1902), qui a posé dans ses articles du Wall Street Journal les principes de bases de l’analyse technique :

  • Prendre tout en compte : tous les facteurs qui influencent le cours des actions, qu’ils appartiennent à la demande ou à l’offre, au domaine technique ou psychologique, sont pris en compte dans l’évolution du cours. Les graphiques réunissent toutes les informations. Si un nouveau paramètre inattendu se présente, le cours va s’adapter et intégrer ce paramètre à l’avenir.
  • Trois tendances pour le marché : Dow faisait une analogie entre les mouvements du marché et ceux de l’océan :
    • La tendance primaire, la marée : tendance générale qui indique la direction que prend le marché sur plusieurs années. La tendance primaire subit trois phases successives : la phase d’accumulation où il y a trop peu d’informations pour que les volumes des transactions soient élevés,  la phase d’imitation soit le cœur de la tendance primaire où de plus en plus d’acheteurs se positionnent et enfin la phase de distribution qui voit le mouvement se ralentir et les gains être distribués, en premier lieu à ceux ayant anticipé les mouvements du marché.
    • La tendance secondaire, les vagues : elle corrige la tendance de fond de 30 à 50%, elle ne dure que quelques mois.
    • La tendance mineure, les ondulations : fluctuations sur quelques heures du marché suite aux évènements du jour. Elle représente une tendance locale sur un fragment de la tendance générale.
  • Utilisation des volumes : Dow considérait le volume comme un indicateur important pour confirmer une tendance. Les volumes échangés doivent suivre la tendance haussière ou baissière.  Le cours de clôture est le plus important, Dow ne tenait pas en compte les niveaux extrêmes atteints au cours d’une séance. L’élément essentiel est le cours de clôture dont l’effet psychologique est le plus important.
  • La fin de la tendance : tant que des signaux clairs n’ont pas démontré le renversement de la tendance, cette dernière se poursuit. Il ne peut s’agir que d’un effet passager.

 

L’analyse technique peut être utilisée sur les cours de n’importe quel actif : matière première, devise…tant que cet actif voit ses cours naître de la confrontation entre une offre et une demande. La seule contrainte à l’application de l’analyse technique est la volatilité : si elle est trop faible, l’analyse technique perd de son utilité car l’investisseur peut changer le comportement du marché en agissant. L'analyse technique se fonde sur 3 postulats : le prix comprend toute l’information disponible à un moment donné, il suit la tendance et les variations finissent toujours pas se répéter.

Aujourd’hui plusieurs courants se détachent en analyse technique :

  • L’analyse technique chartiste se concentre sur l’évolution des prix et des volumes en tentant de trouver des configurations se répétant périodiquement. 
  • L’analyse technique statistique se base sur la modélisation de l’évolution des prix par l’intermédiaire d’indicateurs techniques. 
  • Les vagues d’Elliott se servent de la dimension fractale des graphiques boursiers, avec le nombre d’or comme pivot, pour les décomposer en vagues se répétant périodiquement.

L’analyse technique est donc la discipline cherchant à interpréter les mouvements futurs du marché en partant sous diverses techniques des mouvements passés et présents contenus dans la tendance de l’action concernée. Derrière l’utilisation de modèles mathématiques et financiers complexes se cache cependant un ensemble de techniques totalement empiristes, ce qui encourage les détracteurs de la discipline à pointer son manque de cohérence. Toutefois, l’utilisation de l’analyse technique est indispensable et ne peut être laissée de côté par le professionnel des marchés au sein de la construction de sa stratégie.

Rédigé par Samuel Baron, directeur du département d’économie à  Cours Capitole.

RESSOURCES

 
Publications et ressources pédagogiques de la formation trader du CIT

En savoir plus

TRADING

Formation théorique et pratique réelle de trading en salle de marché

En savoir plus

ACADEMIQUE

Formation sanctionnée par un diplôme, tremplin pour une carrière de trader

En savoir plus

RECHERCHE

Innovation et recherche en finance, au service de la formation de trader du CIT

En savoir plus
Haut de page